Divan Production! Production et diffusion de Faudel

Accueil > Artistes > Musique > Chanson française > Faudel

Faudel

Faudel Bellula est, on ne peut en douter, le « bienvenu » quand il voit le jour le 6 juin 1978 à Mantes-la-Jolie. Dans la grisaille de la banlieue parisienne, le soleil algérien fait son apparition dans la météo grâce aux cassettes de raï. Durant l’été, où il retrouve Aimara, sa grand-mère à la voix rauque qui enchante les mariages des environs d’Oran, Faudel poursuit sa découverte du raï. A peine sur la voie de l’adolescence, Faudel fonde Les Etoiles du Raï. Avec son groupe, il reprend les tubes de Khaled et anime les fêtes associatives. Sur son chemin, il rencontre Momo, un musicien professionnel reconverti dans l’associatif et la promotion d’artistes locaux. Faudel, jeune oisillon sous son aile, commence les premières parties – il fait notamment celle de Khaled et de MC Solaar. France 3, Arte, le Printemps de Bourges : tout le monde commence à s’intéresser à ce bourgeon talentueux. Pour que la carrière musicale de son protégé décolle, Momo s’envole vers New York.

Au Printemps de Bourges, Mercury, contrairement aux puristes du raï, est conquis par son chant en français et en arabe, par ses sonorités orientales mélangées aux rythmes occidentaux. Son contrat signé, Faudel abandonne pour de bon comptabilité et métallurgie et enchaîne les tournées. Devenu le « Petit Prince du Raï », au cours de ses concerts, Faudel sort « Baïda » (« La blanche », en V.F.), en 1997. Le premier album est un succès qui se vend à plus de 300 000 exemplaires. Pour apporter encore un peu plus de gaieté aux cœurs brisés et à la génération beur, Faudel a les cordes de M. « Tellement N’Brick » est un tube.

La joie, Faudel la transmet aussi sur scène, dans « 1, 2, 3 Soleils », avec Khaled et Rachid Taha. Le 20 février 1998, il reçoit le trophée de la « Révélation » aux Victoires de la Musique. Celui qui a charmé le public d’un battement de cils et d’un sourire aux lèvres joue dans « Le battement d’ailes du papillon ». Après son incursion dans les salles obscures, il revient dans les studios pour préparer son deuxième album. Après la blanche « Baïda », Faudel enregistre « Samra », à la peau mate. Le raï, plus pop, se teinte de sonorités égyptiennes. Dans cet opus, celui qui chante toujours l’amour en profite pour rendre hommage à son quartier du 78.

Sur M6, le chanteur se plante dans la lucarne et joue le rôle d’un « Pion ». Malgré les caméras qui lui tournent autour, Faudel continue à se consacrer à la chanson. Son troisième album, « Un autre soleil », prend des airs hispaniques. Des « Négresses vertes », Faudel a les sonorités, mais aussi le guitariste. Sur cet album coloré, avec de douces mélodies, on découvre un « Petit être », un texte où il aborde sa paternité. En 2006, Faudel sort un nouveau disque, "Mundial Corrida". Un nouveau tube, "Mon Pays" a succédé à « Je veux vivre » sur les ondes.

Autres Artistes

Retour en haut

Nous contacter

Vous désirez des renseignements,
des informations complémentaires ?

Contactez nous au 03 20 33 30 70

Rejoignez-nous !

Suivez nous sur Facebook.

Facebook

Nos exclusivités

Inscrivez-vous à nos news !

Recevez en exclusivité les news de nos spectacles :

Entrez votre adresse email :

Copyright ©2013 Divan Production - Site réalisé et intégré par Paul GELOEN avec le CMS SPIP

Plan du site - Mentions légales - Contact